Comment passer à côté d’une des charcuteries italiennes la plus célèbre : La Mortadelle. Chez Fiorentina, nous vous en ferons découvrir d’autres tout aussi originales : Le lard de Colonatta, la coppa di testa..

Notre sélection en boutique

La Mortadelle est un produit typique de l’Émilie-Romagne, à base de viande et de lard de porc, finement hachée et légèrement parfumé avec des épices. La Mortadelle dégage un parfum particulier, et son goût est typique et délicat. Grillée, elle est encore meilleure. Celle de Fiorentina est d’un grand diamètre avec un boyau naturel, elle est parsemée de Pistaches de Bronte AOP, et elle est médaillée d’Or de Bologne depuis 1913.

Le Guanciale Sarde est obtenu à partir de la joue et des bajoues du cochon. Elle est laissée à maturité pendant au moins trois mois. Pendant cette période, la croûte dure qui le caractérise se forme, tandis que l’intérieur acquiert une saveur très intense. Le Guanciale entre traditionnellement dans la préparation de nombreuses sauces. On peut ainsi l’utiliser pour des plats, comme les pâtes à l’amatriciana ou à la carbonara.

Le Lard de Colonnata, une spécialité typique de la Toscane, obtenue à partir de la couche de graisse située juste sous la peau du porc. Il bénéficie d’une Indication Géographique Protégée (IGP), et il est affiné durant au moins 6 mois dans des cuves en marbre de Carrare. Il a un goût délicat et frais, presque sucré, enrichi avec des herbes aromatiques et des épices.
La Bresaola della Valtellina IGP est obtenue à partir de morceaux de viande maigre crue de bœuf, salés et assaisonnés. La préparation comprend une période de salage, où la viande est saupoudrée de sel, de poivre et d’arômes naturels,une période de séchage, et une période de maturation de 2 à 4 mois. Elle est généralement consommée en tranches ou en deuxième plat. Celle de la Fiorentina est Médaille d’Or.

La coppa di Testa est préparée à partir de la tête du porc. Ses origines remontent au 19ème siècle, et elle était consommée traditionnellement à Pâques tranchée ou en cubes. Elle est recommandée en entrée, et elle est aussi dégustée en plat unique avec des légumes de saison ou de la polenta.

Le cotechino est apparu au début du XVIème siècle à Mirandola en Emilie Romagne. Quand la ville avait été assiégée par les soldats du Pape Giulio II, ses habitants, afin de conserver la viande de porc, avaient commencé à l’embosser avec de la couenne (cotenna en italien). L’idée semblat si bonne, qu’à la fin du XIIIème siècle, le cotechino a commencé à se diffuser dans toute l’Italie. Il est recommandé de l’accompagner avec de la polenta et des lentilles. Le filone est une spécialité très maigre, obtenue de la longe du porc, agrémentée de manière délicate, fumée aux bois sélectionnés du Trentino et étouffée pour l’assouplir.

La pancetta (Poivrée – Fumée) est obtenue avec la poitrine de porc salée, poivrée et séchée pendant environ trois mois. Elle peut être fumée ou non. Elle a souvent la forme d’une grosse saucisse et chaque région italienne a une pancetta avec des noms différents, il en existe plus de vingt sortes.
La porchetta est un produit typique de l’Italie centrale et du nord. Elle consiste en un porc entier, vidé, désossé et assaisonné. En existe deux types fondamentaux d’assaisonnement et donc goûteux, dictés par la tradition. En Toscane on l’aromatise avec du romarin, en Ombrie au contraire on utilise le fenouil sauvage..

Le zampone est un saucisson qui vient de l’Emilia Romagna. Il s’agit d’un produit IGP, c’est à-dire “indication géographique protégée“ , pour cette raison, on peut l’embosser seulement dans une partie de plaine du pô très spécifique. Pour tradition on le mange avec des lentilles pour le nouvel an, mais on peut le manger avec du puré, pommes de terre petits pois.

Fermer le menu